Historique

Toute personne qui a l'occasion de vivre et de découvrir le monde fantastique du Swiss Vapeur Parc, n'imagine pas que les débuts de ce circuit, unique en Europe, a en fait commencé de l'autre côté de la vallée du Rhône, à Aigle. Durant les années 70 déjà, dans cette partie lémanique ainsi que dans la vallée du Rhône, on pouvait découvrir, fraîchement sorties de divers ateliers de mécanique, de belles locomotives à l'écartement 5 et 7 1/4".

Ce hobby était déjà bien répandu dans la région, mais ce qui manquait, c'était un circuit où ces belles machines pourraient évoluer et faire leurs preuves. Afin de réaliser ce projet, il a été décidé de créer un club.

 

Le Club Vapeur Aigle (CVA)

 

Le 30 octobre 1979 fut créé le Club Vapeur d'Aigle, et aussitôt la construction d'un circuit dans le parc St-Pierre à Aigle fut décidée. Guidé par le premier Président du CVA, Willy Shaerer, toute l'équipe se mit au travail, et c'est après quelques mois déjà, soit le 3 février 1980, que les premiers essais purent être faits.

Le circuit était long de 300 m avec un rayon de 10 m et comptait même un tunnel de 6m. Le 4 mars 1980, ce parcours fut inauguré officiellement, et les 22 membres pouvaient être fiers de cette réussite. Du 31 mai au 1er juin 1980 eut lieu le 1er Festival de la Vapeur d'Aigle, et depuis cette année-là, connu non seulement en Suisse mais également en dehors de nos frontières, a lieu chaque année un festival international de la vapeur.

Les participants ne sont pas seulement attirés par le plaisir de se retrouver avec des gens partageant le même hobby, mais également par cette région où le côté culinaire est bien connu.

Jusqu'en 1982, il y avait uniquement des locomotives privées qui tournaient sur le circuit, mais depuis cette date, le club s'est doté d'une locomotive "Mölm" en 71/4" de la maison Ch. Ball, Stein am Rhein.

Toutes sortes d'améliorations ont été apportées au circuit, et vite il a été constaté que la taille de ce parc ne suffirait bientôt plus vu le succès remporté. Malgré des discussions avec les autorités communales, l'agrandissement du parc n'a pas été possible, et le dernier et 7e Festival à Aigle a eu lieu du 20 au 22 juin 1986. C'est en Août 1987 que le club quitta définitivement Aigle et le canton de Vaud.

 

Le Club Vapeur du Chablais (CVC)

 

Les recherches afin de trouver un terrain pour implanter un nouveau circuit, conduisit le club en Valais à l'extrémité du Lac Léman au Bouveret commune de Port-Valais. Après avoir trouvé un site idéal près de la gare, à deux pas du Lac, le nom du club fût changé en Club Vapeur du Chablais. Avec un tel emplacement, tous les rêves étaient permis, l'idée du Swiss Vapeur Parc était née.

La commune de Port-Valais, très favorable à l'idée de ce parc, donna son accord aux plans proposés.

D'importants travaux attendaient les initiateurs du parc pour permettre la réalisation du doubles niveau des voies, les bâtiments, les ponts et les diverses constructions prévues.

C'est le 19 marc 1988 que fut posé la première pierre et c'est ce jour-là que la grande aventure débuta. Grâce à l'engagement continuel des responsables du club et à la bonne volonté de tous, les premiers sponsors commencent à arriver.

Une pierre commémorative près de la rotonde évoque les noms des fondateurs de ce club:

Willy Shaerer, Alfres Grimm, Charles-Henri Coutaz, Georges Gachnang, Pierre Jaquerod, Philippe Reber, Claude Gachnang, Georges Hinnen, Angel Bonvin et Charles Ramel.

C'est le 8 juin que l'inauguration du parc a eu lieu, et le 8e Festival International de la Vapeur se déroula du 9 au 11 juin 1989; à cette occasion, les visiteurs ont pu découvrir les débuts du Swiss Vapeur Parc. Assez vite, tous se rendaient compte des attraits de ce nouveau parc, et il fut décidé de créer une société anonyme.

Le Swiss Vapeur Parc (SVP)

Au début, la surface du parc est de 10'000m2 (100a), la longueur des voies 5 et 7 1/4" de 1000m et cette année-là, 60 000 personnes visitèrent le site. Dès 1992, la S.A. est crée pour gérer le parc; elle est conduite par Alfred Grimm. C'est grâce à la volonté de cet homme ainsi qu'à ses idées, que le Swiss Vapeur Parc compte de magnifiques reproductions de constructions que nous pouvons découvrir tout au long de promenades dans ce bel endroit. Imaginez-vous d'aller trouver un artisan tailleur de pierres en lui présentant une photo des Halles de Neuchâtel tout en lui disant: voilà, je vais reproduire sur la base de ces photos cet édifice au Bouveret à l'échelle 1:9, mais il me faut pour cela avoir votre concours pour réaliser l'ensemble des sculptures de ce prestigieux bâtiment. Après le premier entretien, notre futur tailleur de pierres Clovis Bressoud le prit carrément pour un fou, mais après avoir reçu la visite de Freddy Grimm trois à quatre fois, il se rendit au Bouveret, vit l'équipe motivée qui était là chaque samedi et se dit, ce sont peut-être des fous mais je commence à croire à cette histoire extraordinaire. Il fallut à notre artisan tailleur de pierres 16 t de "pietra dorata" venant de Grosseto (Italie) pour réaliser cet édifice. La construction en elle-même dura trois ans et fut inaugurée le 17 juin 1995. La véritable bâtisse des Halles de Neuchâtel se construisit en six ans et fut inaugurée 420 ans avant, soit le 27 juin 1575. Cette histoire n'est qu'un petit exemple concernant les beaux bâtiments que compte aujourd'hui le parc.

Le succès toujours grandissant, la visite de classes scolaires, de groupes et de diverses sociétés, demande un potentiel de locomotives et de wagons afin de faire face à l'affluence de tous ces visiteurs du parc. Les locomotives à vapeur sont les suivantes: "Mecklenburg", "Mölm", "Waldenburg", "Decauville", et ensuite les machines à essence tel que les reproductions de véhicules des compagnies Furka Oberalp (FO), Aigle-Leysin(AL), Bex-Villars-Bretaye(BVB), Montreux-Oberland Bernois(MOB) (avec des wagons fermés permettant en cas de pluie de voyager au sec) construites par Claude Gachnang.

Au côté de ces machines du SVP, il ne faut pas oublier les locomotives privées des membres du club qui font également le bonheur des visiteurs: SNCF 241, 141 R et 231, CFF-A 3/5, DB 01 215, 2-8-0 New York Central en 7 1/4" ainsi qu'en écartement 5" "Bayer Garrat"(GAM/Afrique), "Niagara"(Union Pacific) et la "Mountain" du New York Central.

Fin 1992, le Swiss Vapeur Parc perd son leader Fredy Grimm, après une longue maladie, et c'est Pierre Jaquerod qui reprend la présidence du Swiss Vapeur Parc. D'année en année, le parc s'agrandit; en 1996, on ajoute 7000m2 (70 a). Un pont suspendu de 50 m est construit et le trajet atteint maintenant 1500 m, des nouveaux aiguillages sont installés ainsi que 500 m de voies de rangement. A côté de tout cela, il ne faut pas oublier les constructions des bâtiments miniatures, tel que: Le Café de la Treille, le Château d'Aigle, l'Eglise de Saanen, le Kuklos, Plein Roc, la scierie de Nax, la Banque et tous les autres.

Toutes ces constructions furent érigées depuis 1989 jusqu'à nos jours, grâce à la motivation d'une équipe très soudée. Actuellement, un total de 95'000 heures sont à prendre en compte ainsi que 4'000 m de câbles électriques, 23 t de ferraille et 15'000 m3 de terre déplacée. La devise de cette grande entreprise reste "se faire plaisir pour faire plaisir", et avec plus de 160'000 visiteurs en l'an 2000, le but semble atteint. De jolis petits sentiers sillonnent le parc d'un bout à l'autre afin de faire découvrir les deux lacs où de magnifiques bateaux miniatures naviguent, certains à vapeur. Il y a également des bancs placés tout autour des lacs, des terrasses, des cafés où il est possible de se restaurer. En été, la circulation nocturne est possible, certains soirs avec l'éclairage et l'illumination des bâtiments; le parc dévoile alors la magie de l'endroit.

Chaque année depuis son ouverture, le Swiss Vapeur Parc, lors du traditionnel festival, nous présente une nouveauté, soit une extension de voie, un nouveau bâtiment, une nouvelle locomotive. En juin 2000, nous avons inauguré la nouvelle voie à crémaillère (150 m) et notre collègue Angel Bonvin nous a présenté sa dernière création à vapeur, le modèle de la locomotive à crémaillère HG 3/3 du Brunig en 7 1/4". Claude Gachnang a réalisé au Festival 2001 deux autres merveilleux modèles, la locomotive électrique à crémaillère du Montreux-Glyon-Naye ainsi que l'américaine Amtrak, toutes deux en 7 1/4".

Le Club des Amis du Swiss Vapeur Parc (CASVP)

En 1991, Angel Bonvin devient le successeur de Willy Schaerer. Le CVC existe encore et a toujours pour but de rester en contact avec d'autres clubs et d'organiser des activités communes. Le CASVP organise par ailleurs chaque années le Festival International de la Vapeur.

Lors de l'assemblée générale du 21 septembre 1996, il est décidé de changer le nom du club et d'adapter le CVC à la nouvelle vie du parc. Le Club des Amis du Swiss Vapeur Parc (CASVP) est né. Mario Henzi devient président du club et remplace Angel Bonvin. Le club compte alors 27 membres. Avec le 17ème Festival International de la Vapeur en 1998, le parc a fêté ses 10 ans d'existence.

Mai 2001, la moyenne d'age des membres du club s'élève gentiment. Il est alors décidé de donner un coup de jeune au club. 4 nouveaux membres, travailleurs au Swiss Vapeur Parc et passionnés de chemin de fer, sont introduits directement dans le comité du club: Yves Marclay (président), Sébastien Oggier (vice président), Claire Veuthey (secrétaire) et Etienne Jaquerod (caissier). Claire Veuthey sera remplacée par Mikaël Rodriguez au poste de secrétaire.

Juin 2011, le club célèbre son 30ème festival international de la vapeur, sous les commandes de cette même équipe.